14 avril 1919

            14 avril 1919

            Ce matin, nous avons eu les premiers symptômes de la grève dans nos ateliers. Ce sont de petites affiches syndicales convoquant les hommes à des réunions préparatoires. Je pense qu’il en a été de même dans vos industries. Cependant, chez nous, c’est peut-être un peu différent car tout notre monde est syndiqué et nous observons les règles syndicales. Je n’ai du reste jamais eu de difficultés sauf ces temps derniers où il nous a bien fallu en passer par les fourches caudines de ces messieurs.

            J’ai su que Mgr Baudrillart allait partir pour Rome, pour tout le monde c’est son voyage habituel et il ne reçoit aucune mission, mais, confidentiellement, je puis te dire qu’il est au contraire chargé de causer. Je n’ai pas su l’effet de la lettre de Gasparri portée par Mgr Amette [1], il paraît cependant que le voyage de Baudrillart en soit la conséquence logique.

            Je ne me souviens pas si je t’ai mis au courant du travail qui se fait à Paris par des Irlandais contre l’Angleterre. J’ai cependant dû te dire que j’avais reçu leurs mémoires, leurs revendications et qu’ils ont proclamé la République. Ils ont même une sorte de représentation officielle qui siège au Grand Hôtel.

            On est venu me trouver ce matin pour me demander de publier leurs papiers. Ils s’offrent pour nous documenter complètement sur le mouvement national et ils sont convaincus qu’ils auront gain de cause.

            On ne peut cependant oublier ici qu’ils ont fait le jeu boche tout le temps de la guerre et que, somme toute, les Anglais sont nos alliés. Mais il faut suivre tout cela avec une certaine attention car ils trouveront bien ici quelque organe mécontent qui embouchera la trompette nationaliste irlandaise. Les journaux comme Le Populaire marchent déjà dans le mouvement égyptien.

[manque la suite]


[1] Cf. lettre du 9 avril 1919.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.